On est fait pour s’entendre : une comédie romantique qui aborde le thème de la surdité

On est fait pour s’entendre est un film réalisé par Pascal Elbé et distribué par Diaphana qui sortira en salle le 17 novembre 2021.

Un film touchant et engagé

Synopsis : Antoine semble n’écouter rien ni personne : ses élèves (qui lui réclament plus d’attention), ses collègues (qui n’aiment pas son manque de concentration), ses amours (qui lui reprochent son manque d’empathie)… Et pour cause : Antoine est encore jeune mais a perdu beaucoup d’audition. Sa nouvelle voisine Claire, venue s’installer temporairement chez sa sœur avec sa fille après la perte de son mari, rêve de calme et tranquillité. Pas d’un voisin aussi bruyant qu’Antoine, avec sa musique à fond et son réveil qui sonne sans fin. Et pourtant, Claire et Antoine sont faits pour s’entendre !

photo issue du film on est fait pour s'entendre

Photo issue du film

Troisième long métrage du réalisateur, l’œuvre est née de son envie de mettre en scène une comédie romantique tout en parlant d’un handicap qu’il a connu lui-même : un début de surdité, entraînant une façon d’être ou de vivre différente. Il explique alors :

« Ce sont mes enfants qui m’ont dit qu’il était sous mon nez : la malentendance, ma malentendance. Je n’avais jamais pensé qu’un élément de ma vie pourrait un jour donner un film. J’ai été d’abord hésitant. C’est la lecture du livre de David Lodge – La vie en sourdine – qui a fini par me convaincre que cela avait du sens : j’étais impressionné de voir comment Lodge avait réussi à bien faire comprendre ce que l’on peut ressentir quand on est malentendant. »

Aussi, le réalisateur parle des personnages principaux :

« Il s’agit d’amener tous ces gens-là à se réconcilier avec eux-mêmes et avec les autres. En fait, je me suis dit que la malentendance était un prétexte ou un point de départ formidable pour montrer ces gens-là qui vivent les uns à côté des autres, mais qui finissent par se rencontrer, s’adopter et, en effet, bricoler ensemble une famille. »

Source : Le dossier de presse du film

Au cinéma : 2 à 3 séances hebdomadaires adaptées

Le film « on est fait pour s’entendre » se veut d’être accessible au plus grand nombre, il disposera d’une version ST-SME avec plusieurs séances par semaine, ainsi qu’une version en audiodescription et une piste HI.

En complément de cet article, vous pouvez retrouver ici une interview portant sur « L’image des sourds au cinéma » qui s’appuie sur un ouvrage de M. Guy Jouannet intitulé “L’écran sourd. Les représentations du sourd dans la création cinématographique et audiovisuelle”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.