Dorémi

La société Dorémi a été l’une des premières à se lancer dans les équipements pour porteurs de handicaps sensoriels. Grâce à ses deux procédés, Fidelio et Captiview, elle agit pour faciliter l’accès des sourds et malentendants et des aveugles et malvoyants au cinéma.

Fidelio a été conçu pour apporter un renforcement sonore et transmettre les audio-descriptions. Via un boîtier de réception muni d’une prise jack standard, différents extensions peuvent y être ajoutés (casques audio et boucle d’induction tour de cou). Les données sont transmises par UHF numérique (ondes à ultra haute fréquence). Quatre pistes audio distinctes peuvent être diffusées en même temps.

Fidélio

Captiview est un écran fixable sur le porte gobelet des sièges. Le spectateur sourd ou malentendant peut ainsi lire en direct les sous-titres du film projeté et profiter de n’importe quelle séance de cinéma. Contrairement, à Fidelio, ce procédé est soumis à licence : l’émetteur doit être associé à un serveur spécifique et ne peut donc être déplacé d’une cabine à l’autre. Captiview permet de diffuser six pistes audio différentes en même temps.

Captiview

Voilà l’analyse qu’en fait Olivier Hillaire dans son rapport réalisé pour la FNCF :

AVANTAGES INCONVENIENTS
Simplicité d’installation, pas d’équipement fixe à installer dans la salle de projection Nécessité de vérifier ou de régler la fréquence des équipements distribués aux spectateurs avant les projections. Coût des écrans de lecture des sous-titres Captiview. La clef Captiview occupe un port USB du serveur sauf si elle est connectée à ce dernier par l’intermédiaire du boitier Fidelio sur le serveur. Les écrans Captiview sont conçus pour être fixés sur des accoudoirs de fauteuils intégrant un porte-gobelets.

Les autres solutions pour l’accessibilité des cinémas