Category: Non classé

Formation inclusive d‘intervenants sur l’accessibilité du cinéma en salles – Ouverture des candidatures


Ciné Sens propose, pour le mois de juin 2024, une formation inclusive d’intervenants sur l’accessibilité du cinéma en salles. À l’issue de cette formation, les participants pourront mener, en binômes ou en petits groupes inclusifs, des actions de sensibilisation, pour les professionnels des cinémas, à la prise en compte des spectateurs en situation de handicap, répondant ainsi au besoin essentiel d’accessibilité du cinéma en salles.

À travers les expériences de Ciné Sens lors d’activités avec des associations de déficients visuels ou auditifs, nous avons constaté que les échanges gagnent en implication lorsqu’ils sont établis grâce à un dialogue direct, permettant une compréhension approfondie des attentes des bénéficiaires. La diversité des formateurs constitués d’intervenants en situation de handicap et de professionnels de salles de cinéma stimulera la prise en compte des personnes en situation de handicap en tant que spectateurs de cinéma, plaidant ainsi en faveur de la mise en œuvre d’actions de qualité.


Cette formation aspire à être un modèle d’inclusion, de mixité des publics et de sensibilisation pour les professionnels de la filière. Les participants formés pourront ensuite essaimer en proposant des sessions de sensibilisation permettant aux salles de cinéma de répondre aux obligations légales de formation de leur personnel

Cette formation a été imaginée par l’association Ciné Sens dans le cadre de l’appel à projets « Les Uns et les Autres » du CNC et de l’Agefiph et est portée par le Pôle PIXEL, en tant qu’organisme de formation certifié Qualiopi.

Objectifs

  • Connaître le fonctionnement d’un cinéma et le rôle de chacun dans la démarche d’accessibilité
  • Connaître l’expérience d’un film et l’expérience partagée d’une séance de cinéma
  • Maîtriser les notions de handicaps
  • Identifier les situations handicapantes dans l’expérience du cinéma
  • Connaître les solutions de mise en accessibilité
  • Co-animer une action de sensibilisation.

Programme

La formation proposera aux participants un parcours commun pour bien appréhender les sujets liés à l’accessibilité des films et des salles et la prise en compte des publics en situation de handicap. Les participants construiront un socle commun de connaissances, basé sur le partage de représentations et de motivations autour d’une démarche inclusive. Ils pourront aussi réfléchir aux actions de sensibilisation à mettre en œuvre (structures, sujets, durées), contribuant ainsi à constituer des contenus et des équipes d’interventions.


En savoir plus sur le programme : Rendez-vous sur le site du Pôle Pixel

Publics visés

Cette formation s’adresse à deux types de professionnels pour associer dans des groupes d’intervenants : 

  • des professionnels de l’animation en situation de handicap (personnes malentendantes, malvoyantes, pmr, etc…) intéressées par la sensibilisation au handicap et par le cinéma 
  • des professionnels de la filière cinéma sensibles aux questions d’accessibilité.

Informations pratiques

  • 📅 5 jours en deux temps : du 4, 5 et 6 juin 2024 puis le 27 et 28 juin 2024.

  • Tarif : 1090 € pour l’ensemble de la session 

  • 📍Pôle PIXEL – 24 rue Émile Decorps – 69100 Villeurbanne

  • Organisateurs : Ciné Sens en partenariat avec le Pôle Pixel
De 10 à 12 personnes

Inscrivez-vous dès maintenant, fermeture des inscriptions le 20 avril.

Vous avez des questions ? Contactez l’équipe : formation@cine-sens.fr 

Qui sommes-nous ?

L’association Ciné Sens s’intéresse à l’accessibilité du cinéma en salles pour les spectateurs déficients sensoriels, avec un point de vue issu de la filière Cinéma. L’association vise à sensibiliser les professionnels de la filière afin de faciliter l’accessibilité du cinéma en salles aux porteurs de déficiences auditives ou visuelles, et de contribuer au partage de ce spectacle collectif unique aux côtés des valides.


L’association Ciné Sens s’est fixé plusieurs objectifs :

  • Sensibiliser, accompagner et conseiller les professionnels du cinéma afin de fluidifier la mise en place de l’offre de films et de séances adaptés, dans une démarche qualitative et inclusive ;
  • Mobiliser les salles de cinéma pour qu’elles prennent mieux en compte les spectateurs déficients sensoriels, en s’équipant et en développant les séances adaptées ;
  • Assurer une médiation entre les différentes professions du cinéma, les pouvoirs publics, et la sphère du 
handicap en s’appuyant sur les nombreux relais associatifs ou institutionnels.


L’association est portée par des personnes qui ont une connaissance et une expérience de terrain des métiers du cinéma (production, distribution, exploitation, médiation). En analysant les pratiques de mise en accessibilité des films et des salles, en repérant les points de blocage et faisant circuler les expériences qui se construisent dans la filière, Ciné Sens vise à mobiliser tous les intervenants vers des démarches inclusives de qualité. 



Implantée en région Auvergne-Rhône-Alpes, Ciné Sens mène ses actions à l’échelle nationale et bénéficie de l’expérience de terrain issue du contact avec les acteurs locaux et la déploie sur d’autres territoires en France.

LA BEAUTÉ DU GESTE : la surdité dans l’univers de la boxe

LA BEAUTÉ DU GESTE est le dernier long-métrage de Shô Miyake, jeune cinéaste japonais encore peu connu en France mais dont les œuvres filmiques se font remarquer dans les festivals internationaux. Ce film a notamment été présenté lors de la Berlinale 2022 qui s’est spécialement déroulée à Paris, au Centre Pompidou.

Affiche officielle du film LA BEAUTÉ DU GESTE

Inspiré de l’autobiographie de Keiko Ogasawara, Makenaide ! (2011), LA BEAUTÉ DU GESTE aborde le thème de la surdité et le monde de la boxe. Il raconte le parcours de Keiko, qui vit dans les faubourgs de Tokyo où elle s’entraîne avec acharnement à la boxe. Sourde, c’est avec son corps qu’elle s’exprime. Mais au moment où sa carrière prend son envol, elle décide de tout arrêter.

Touchant et délicat, LA BEAUTÉ DU GESTE s’éloigne des représentations classiques de personnages évoluant dans les sports de combat : Keiko est une jeune femme acharnée malgré un milieu exclusivement masculin et son handicap.

Si le 7ème art a toujours su restituer la puissance télégénique de la boxe, il manquait à son actif un film qui l’expurge de son folklore habituel, fait de bruit, de fureur et de sueur. Le jeune réalisateur Shô Miyake y remédie, signant avec La Beauté du geste le film de boxe le plus sensible de tous les temps. À travers la simplicité sophistiquée de sa réalisation (plans fixes, jeux d’espace, précision stoïque des cadres et des acteurs), il déploie une richesse narrative délicate, réduite à sa part la plus subtile et intérieure.

La Beauté du geste : critique du film par Hanabi
Affiche officielle des Saisons Hanabi, printemps 2023 © Hanabi

A l’occasion de l’édition Printemps 2023, le festival de cinéma japonais Saisons Hanabi propose une série d’avant-premières de ce film dans plus de 200 salles participantes en France le vendredi 2 juin. Le film sera proposé en version originale avec des sous-titres SME.

Le film sera distribué par Art House et sortira officiellement en salles le 15 novembre 2023.

N’hésitez pas à inclure ce film dans vos programmations pour un cinéma toujours plus inclusif ! Afin d’informer vos spectateurs des séances accessibles, n’oubliez pas de les informer via ces gabarits que vous pouvez personnaliser :

Un tutoriel en version PDF est inclus dans le dossier de téléchargement afin de vous guider dans la réalisation de ceux-ci. Télécharger les gabarits

Photo issue de LA BEAUTÉ DU GESTE (Shô Miyake, 2022) © Hanabi