Rendre les cinémas accessibles au handicap sensoriel

Qu’est-ce qu’un cinéma accessible au handicap sensoriel ?

En attendant la parution de l’arrêté attendu sur cette question, on peut se demander ce qu’est un cinéma accessible au handicap sensoriel. Alors faisons un point : En quoi consiste pour un cinéma l’adaptation pour les sourds et les malentendants, les aveugles et les malvoyants ?

Le groupe de travail « Accessibilité des salles de cinéma», mis en place par le CNC, a rédigé un projet d’arrêté précisant les types d’équipements génériques nécessaires aux salles pour respecter les notions d’accessibilité au handicap sensoriel.
Cet arrêté n’est pas encore publié car le Ministère de la Culture souhaite lui donner un cadre plus général englobant le spectacle vivant.

Un arrêté à paraître

Concernant les salles de cinéma, voici ce que l’arrêté doit proposer :

Les établissements de spectacles cinématographiques sont équipés de dispositifs ou de matériels permettant, pour l’ensemble des salles :
1° La transmission des sons pour les personnes sourdes ou malentendantes appareillées ;
2° La diffusion du sous-titrage des œuvres cinématographiques pour les personnes sourdes ou malentendantes, en respectant le code couleur en vigueur. ;
3° La diffusion de l’audio-description des œuvres cinématographiques pour les personnes aveugles ou malvoyantes.
(extrait du dossier de presse de la Commission Nationale Culture et Handicap du 14 janvier 2014)

Quelques précisions :

– Le point 1 décrit une « boucle magnétique » ou « boucle inductive » qui peut être fixe dans la salle ou individuelle raccordée à un récepteur individuel récupérant le son du film.
– Les sous-titres pour sourds et malentendants peuvent être diffusés sur l’écran de la salle (dans ce cas, cela ne nécessite aucun matériel spécifique) ou sur un support individuel (Smartphone, lunettes…)

Les solutions  d’adaptation

Pour diffuser les versions adaptées des films, des solutions matérielles d’adaptation peuvent s’avérer nécessaires. Seule l’organisation de séance en VFST projetée à l’écran peut s’organiser sans matériel additionnel. Cela permet d’amorcer une proposition de séance adaptée à destination des personnes sourdes et malentendantes.

Différents équipements sont actuellement disponibles sur le marché. Chaque handicap a sa solution. Il existe des solutions généralistes, compensant les différentes formes de handicap sensoriel et des solutions spécifiques à certaines formes seulement.

Les solutions pour tous les handicaps sensoriels

Twavox : La société a conçu une solution innovante destinée aux personnes porteuses d’un handicap sensoriel. Il s’appuie sur une application téléchargeable sur un smartphone. Chaque personne vient avec son propre smartphone et son casque audio.

Plus de détails sur la solution Twavox

Greta : Anciennement Greta & Starks, l’application est disponible en France depuis 2017. L’application Greta  pour téléphone portable permet de télécharger librement des audiodescriptions et des sous-titrages de films, parmi les œuvres du catalogue , pour les personnes à déficience visuelle et auditive . Ces dernières peuvent ainsi se rendre dans toutes les salles de France en même temps que tout le monde, et vivre une expérience cinématographique d’une manière totalement autonome. En plus du cinéma, le spectateur  peut  profiter de Greta devant un dvd ou un Blu-ray, puisque l’application a seulement besoin du son du film.

Cependant le catalogue de films accessibles est actuellement restreint, car tous les films adaptés ne sont pas systématiquement intégrés dans le catalogue.

Plus de détails sur la solution Greta 

Les solutions spécifiques à certains handicaps sensoriels

Boucle magnétique : La boucle magnétique ou boucle auditive, est un équipement permettant aux personnes appareillées de recevoir directement le son du film projeté dans leur appareil personnel.

Plus de détails sur la boucle magnétique

Doremi : La société Doremi a été l’une des premières à se lancer dans les équipements pour porteurs de handicaps sensoriels.

Plus de détails sur la solution Dorémi

Sennheiser : La société est le leader mondial de la transmission du son par infrarouge. Elle propose une solution avec un récepteur de son individuel. Elle vient également de lancer « Cinéma Connect » une solution basée sur une application téléchargeable sur un smartphone.

Plus de détails sur la solution Sennheiser

Sony : La société Sony œuvre pour faciliter l’accès des salles obscures aux personnes porteuses d’un handicap sensoriel avec une solution par boitier récepteur pour recevoir du son (audio-description ou son renforcé). Elle permet également d’adapter une boucle magnétique individuelle. En revanche la solution de diffusion de sous-titres dans des lunettes n’a pas depassé le stade de l’experimentation.

Plus de détails sur la solution Sony

Pour plus d’informations : Etude d’Olivier Hillaire commandée par la FNCF 

La gestion du matériel

Suite à l’installation de ces équipements, un certain nombre de questions vont se poser.

Pour les matériels mis à disposition des spectateurs par le cinéma : distribution, récupération, hygiène, maintenance, rechargement, vols… Une certaine logistique est nécessaire, elle doit être pensée et prise en charge par l’équipe du cinéma. Un cinéma qui souhaite s’équiper doit aussi se poser la question du nombre d’équipements individuels. Il faut connaître son environnement, évaluer les besoins. Il est toujours possible de compléter le matériel à postériori auprès de son fournisseur.

Les procédés « Bring your own device », s’appuyant sur un matériel propre à chaque utilisateur, tels que Twavox ou Cinema Connect de Sennheiser, permettent de pallier aux problèmes d’hygiène et de maintenance puisque chaque spectateur porteur d’un handicap sensoriel vient au cinéma avec ses propres smartphone et casque. Néanmoins, cette méthode soulève certaines questions :

  • Tous les porteurs de handicap n’ont pas de smartphones. Il est nécessaire que le cinéma ait quelques appareils en prêt.
  • La recharge des smartphones en cours de séance, si nécessaire peut nécessiter une alimentation électrique. Les cinémas sont ils équipés ?