La V.A.S.T

Un dispositif audio pour les malvoyants imaginé par l’association Tout en Parlant

L’association Tout en Parlant propose des activités, des services accessibles aux malvoyants à Paris et ouverts à tous : groupe de parole, cours de langue, discussion autour de lectures, sorties en commun…. Elle offre aux personnes qui perdent la vue un réseau chaleureux d’entraide et se donne aussi  comme objectif de sensibiliser le grand public aux problématiques spécifiques à la malvoyance. Depuis 2020, l’association s’est fixée en particulier comme objectif de rendre accessible aux spectateurs malvoyants les films étrangers sous-titrés, sous l’intitulé « Version originale Audio-Sous-Titrée ».

Tout en parlant définit la V.A.S.T : la Version originale Audio Sous-Titrée est un nouveau dispositif audio imaginé pour rendre accessibles les films étrangers en V.O.S.T aux personnes malvoyantes, dyslexiques, ou francophones mal assurés, en salle de cinéma, en VOD ou à la télévision.

Le système fonctionne grâce à une application : MovieReading qu’il suffit de télécharger avec le sous-titrage audio du film qui se synchronise automatiquement avec la bande-son originale du film.

En salle, ces personnes empêchées de lire accèdent de façon autonome aux sous-titres audio, simplement munis de leur smartphone et écouteurs. Lors d’une séance ouverte à tous avec tous les publics, ils entendent le son original du film issu de la salle auquel s’ajouter les sous-titres chuchotés à l’oreille, profitant pleinement de l’authenticité du film en VO.

Pour comprendre le fonctionnement de l’application via un tutoriel audio et écrit : La V.A.S.T au Fema | toutenparlant

La V.A.S.T permet d’appréhender une histoire, une culture, des personnages à travers l’authenticité de la voix des acteurs et actrices originales. L’association Tout en Parlant s’attaque à un problème d’accessibilité tout en mettant en avant des films étrangers, indépendants, aux économies parfois fragiles.

Le projet V.A.S.T de l’association Tout en Parlant est soutenu, entre autres, par le CNC, la journaliste Elisabeth Quin (ARTE) et le comédien Mathieu Amalric (qui a déjà enregistré une V.A.S.T du film Drunk).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.