Category: Initiatives

Logo de l'association Ciné Sens

Pour soutenir Ciné Sens : l’adhésion !

Ciné Sens est une association à but non lucratif qui se développe grâce aux soutiens de ses adhérents et partenaires publics ou privés. Si, vous aussi, vous souhaitez soutenir Ciné Sens dans sa démarche en faveur de l’accessibilité du cinéma aux spectateurs déficients sensoriels, l’adhésion est la solution !

Que vous soyez un particulier, une association locale ou nationale, un réseau professionnel ou une collectivité, si vous souhaitez soutenir les missions de Ciné Sens en faveur de l’accessibilité du cinéma aux spectateurs déficients sensoriels, vous pouvez désormais adhérer à l’association via la plateforme dédiée aux associations HelloAsso.

logo HelloAsso

L’adhésion pour l’année 2023 est disponible à cette adresse : https://www.helloasso.com/associations/cine-sens/adhesions/adhesion-cine-sens

La plateforme de paiement est totalement sécurisée.

Nous vous rappelons qu’il est également possible d’adhérer en remplissant un bulletin papier (téléchargeable ici) et en y joignant un chèque à l’ordre de Ciné Sens, à :

                    Association Ciné Sens
                    Pôle Pixel – Bâtiment production
                    24, rue Emile Decorps 69100 VILLEURBANNE

Ciné Sens est une association d’intérêt général et à ce titre, elle peut établir sur demande un reçu ouvrant droit à réduction d’impôts.

Rejoignez-nous !

INCLUSIV’ crée un serveur Discord pour valoriser le partage d’informations sur l’accessibilité du cinéma

Comme nous vous l’avions déjà présenté au sein de cet article, le récent projet INCLUSIV’ vise à favoriser le partage d’informations, de façon collaborative, autour de l’accessibilité en salles pour les personnes porteuses d’handicap. Composé d’une communauté engagée et concernée, INCLUSIV’, en plein développement, lance son serveur Discord afin de centraliser les informations liées à l’accessibilité des salles de cinéma en France et faciliter les échanges à destination des amoureux et amoureuses du cinéma.

Le serveur d’INCLUSIV’ est un espace de participation collective sur lequel les professionnels ainsi que les cinéphiles sont invités à échanger des informations concernant l’accessibilité au cinéma et à relayer les différents événements et programmations prévues sur le territoire.

Plusieurs salons de discussion sont ainsi inclus au sein de ce serveur et sont actuellement organisés de la manière suivante :

Liste des salons du serveur Discord d'INCLUSIV

  • HOME : les onglets « Bienvenue » et « Présentation » font office d’introduction au serveur. « Bienvenue » se compose d’une charte destinée à l’ensemble des utilisateurs du serveur. « Présentation » regroupe les présentations de chacun des membres afin de mieux identifier les buts et les intérêts de chacun.

  • SÉANCES ÉVÉNEMENTS : ce salon répertorie les différents événements et initiatives cinématographiques à l’attention des publics déficients sensoriels dispensés en Ile-de-France et sur le reste du territoire.

  • ACTU : l’actualité des sorties et des films accessibles en AD et ST-SME.

  • CHAT : « Blabla ciné » est un lieu de discussion libre entre cinéphiles, plutôt tourné vers les films. « Les salles de cinéma » rassemble les échanges sur les salles adaptées aux spectateurs porteurs d’handicap.

  • COMMENT ÇA MARCHE : l’onglet « Conseils » permet de se renseigner quant aux possibilités d’optimisation de l’accessibilité aux séances et aux outils internet (par exemple : les réseaux sociaux) : propositions d’actions culturelles et pédagogiques, ressources en ligne… Les onglets « La boucle magnétique » et « E-learning » reprennent des documents explicatifs et interactifs sur l’utilisation des moyens mis en place pour l’accessibilité des salles.


Pour participer en consultant ces échanges, en apportant vos informations sur les sujets d’accessibilité, en réagissant à l’actualité cinématographique adaptée, bref, en collaborant au projet INCLUSIV’, n’hésitez pas à rejoindre le serveur à cette adresse : https://discord.gg/W3JtZUjAdk

Le projet INCLUSIV’ est porté par l’association En Pente Douce constituée de Mélissa Charles, Manon Kerjean, Lena Nilly et Victor Courgeon en partenariat et avec le soutien des associations Ciné Sens, Retour d’Image et Le Cinéma Parle.  Ils sont joignables via le mail contact.inclusiv@gmail.com

Pour les suivre sur les réseaux, rendez-vous sur Facebook et Twitter.
Pour consulter leur chaîne YouTube, c’est ici.

Photo extraite de la journée du 30 septembre 2021

Version audiodécrite et médiation : comptes-rendus de formation

L’an dernier, l’équipe de Ciné-Sens a coorganisé des rencontres-formations menées par Marie Diagne, autrice de versions audiodécrites et des professionnel·le·s du cinéma. Le but ? Les sensibiliser à l’audiodescription et notamment à son potentiel en matière d’actions de médiation à destination de tous les publics.
C’est tout d’abord à Toulouse, en mars 2021, que s’est tenue une journée de formation en collaboration avec Occitanie Films, l’Acreamp et l’association « L’Œil Sonore & le Cinéma Parle » (dont Marie Diagne est la fondatrice), destinée aux professionnel·le·s opérant dans le champ de l’éducation à l’image et de la médiation, et dont nous avons rendu compte dans une vidéo synthétique.
Ce principe a également conduit la conception d’une journée de formation en partenariat avec l’AcrirA (Association des Cinémas de Recherche Indépendants de la Région Alpine), le GRAC (Groupement Régional d’Actions Cinématographiques, le Réseau Médiation Cinéma et Passeurs d’Images au cinéma Le Cap à Voreppe (Isère) fin septembre 2021.

Affiche de l'événement

Plusieurs thématiques ont été abordées, notamment par le biais d’extraits sonores et de versions audiodécrites (VAD). L’expérience cinématographique en salle face à la déficience visuelle et sa perception singulière des films, la part du son et la part de l’image dans l’élaboration d’une VAD, le lien qui unit la réalisation audio-descriptive à l’œuvre cinématographique… Soit autant de réflexions et de questionnements que Marie Diagne adresse au public pour leur faire prendre conscience des promesses inédites de médiation portées par les versions audiodécrites de films.

Cette présentation s’est accompagnée d’un temps d’exploration de cas particuliers et de deux ateliers pratiques autour de l’audiodescription : une découverte sensible portant sur un court-métrage audiodécrit et la création d’une VAD.


Nous avons élaboré, avec les partenaires de cette journée, des comptes-rendus qui garde la trace de ces questionnements et expérimentations. Le site de l’AcrirA les a d’abord publié pour les participants de cette formation. Voici maintenant en accès libre les deux versions du compte-rendu de cette journée de formation disponibles : la version synthétique et la version détaillée.

Candidatures ouvertes pour le jury du Marius de l’audiodescription 2023

Depuis 2018, le Marius de l’audiodescription distingue une équipe réalisatrice de version audiodécrite et récompense ainsi la meilleure audiodescription parmi les 7 films nommés par l’académie des César, dans la catégorie « Meilleur film ». Organisée par une équipe de bénévoles déficients visuels et voyants en lien avec la CFPSAA (Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes) ainsi qu’avec la section Audiodescription d’apiDV, cette cérémonie récompense le film dont la version audiodécrite aura permis aux personnes mal-voyantes et non-voyantes de saisir au mieux la trame scénaristique.

Le jury du Marius est essentiellement composé de personnes aveugles et malvoyantes et de 10 pourcents maximum de personnes voyantes. Cette année, à l’occasion de la sixième édition du Marius, il est possible de candidater pour les personnes malvoyantes ou non-voyantes afin de devenir juré. Cette candidature est validée par les organisateurs après réponse à un bref questionnaire de présentation et approbation du règlement.

Aucune compétence ou connaissance cinématographique n’est exigée, seule compte l’envie de participer à un projet où les déficients visuels sont au cœur du sujet. Le vote s’effectue par courrier électronique, à partir de la bande son des films en compétition.

Pour ce faire, il suffit de poser sa candidature avant le dimanche 15 janvier 2023 à l’adresse mail suivante : marius-audiodescription@orange.fr

La cérémonie de remise du cinquième Marius, le 23 février dernier, au CNC, est visionnable ici.

Pour consulter notre article sur la cérémonie de 2022, il est accessible ici.

Image promotionnelle du ciné-club pour la séance du film "Perceval le Gallois" d'Eric Rohmer le mercredi 9 novembre.

Un nouveau ciné-club accessible pour les spectateur·trice·s sourd·e·s et malentendant·e·s

Si l’audiodescription et le sous-titrage SME (pour sourd·e·s et malentendant·e·s) se démocratisent un peu partout en France, une partie de la population ne peut accéder aux films de patrimoine français en raison de l’obsolescence des sous-titrages et des audiodescriptions. 

Fort de ce constat et depuis le mois d’octobre, un nouveau ciné-club accessible pour les personnes sourdes et malentendantes propose des séances de cinéma singulières autour de films de patrimoine français : Sans MalEntendus. En collaboration avec le cinéma L’Entrepôt (7 Rue Francis de Pressensé, 75014 Paris), ce ciné-club aspire à promouvoir le cinéma de patrimoine et de rendre celui-ci accessible aux spectateur·trice·s sourd·e·s et malentendant·e·s grâce au sous-titrage SME. C’est de l’envie de voir des films de patrimoine en salle mais aussi sa cinéphilie qui ont poussé Viguen Shirvanian, son créateur, à lancer ce projet afin de permettre à la communauté sourde et malentendante de découvrir ou de redécouvrir de grands classiques du 7ème art français. Cette initiative vise un objectif bien précis : montrer des films de patrimoine avec le sous-titrage SME, grâce au soutien du cinéma L’Entrepôt qui expérimente pour la première fois l’organisation de séances adaptées pour les spectateur·trice·s déficient·e·s sensoriel·le·s.

La première séance, qui s’est tenue le mercredi 19 octobre, a mis à l’honneur le réalisateur Jean Grémillon, avec son film culte de 1944 Le ciel est à vous, en version restaurée 4K. Le ciné-club Sans MalEntendus souhaite pérenniser l’expérience et propose une deuxième projection, mercredi 09 novembre à 20h30. Perceval le Gallois d’Éric Rohmer sera diffusé, précédé d’une courte présentation. Le public est également invité à profiter du bar du lieu dès 19h.

Pour se tenir informé·e de l’actualité de Sans MalEntendus, la page facebook de l’Entrepôt est consultable ici.

Séance de Perceval le Gallois :

https://www.facebook.com/events/646842230174928?ref=newsfeed

Cannes : initiatives autour de l’accessibilité

À l’occasion du festival de Cannes, deux conférences / tables rondes ont eu lieu autour du sujet de l’accessibilité au cinéma.

La première, le jeudi 26 mai, était organisée par la CST dans son programme CanneS Technique et concernait : «Vers une salle de cinéma 100% accessible (Handicap & Cinéma)». La rencontre donnait la parole à Melissa Charles pour présenter le projet Inclusiv. Elle est disponible en replay sur YouTube.

« Aujourd’hui encore, des millions de personnes en situation de handicap sont dans l’incapacité de se rendre au cinéma. Ce temps de parole permettra de faire un constat global de l’accessibilité actuelle des salles de cinéma en France. Mais également de recentrer les objectifs de la filière selon les attentes des spectateurs, partager les solutions actuelles et futures à mettre en place pour optimiser l’existant et ainsi imaginer la salle 100 % accessible de demain.« 

Vous pouvez la regarder directement ici, traduite en langue des signes :

La seconde «Vers un cinéma + inclusif» était organisée dans le cadre de la Semaine du Cinéma Positif le vendredi 27 mai. Les intervenants étaient Pascal Elbé, (Acteur, réalisateur, « On est fait pour s’entendre »), Claudine Nougaret (Productrice et réalisatrice, Vice-Présidente de la Commission Supérieure des Techniques de l’Image et du Son), Julien Marcel (Directeur Général d’AlloCiné & The Boxoffice Company) et Leslie Thomas (Secrétaire Générale du CNC). La rencontre était énimée par Charlotte Bouteloup (Brut Live). Vous pouvez en retrouver ici quelques photos.

Pascal Elbé était le Parrain de cette nouvelle édition.
Nous en profitons pour signaler qu’il a reçu le «Prix 2022 du meilleur film sous-titré» pour son film «On est fait pour s’entendre». L’Association de Réadaptation et Défense des Devenus Sourds en a fait part dans un communiqué de presse diffusé à cette occasion, téléchargeable en dessous :

VIDÉO : Ateliers de découverte de l’audiodescription à partir du film « Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites »

Toujours avec la volonté de sensibiliser les publics à l’accessibilité des cinémas, Ciné Sens a réalisé en collaboration avec l’agence Tintamarre une vidéo retraçant le parcours de l’audiodescription du film Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites autour d’ateliers de médiation, lors du festival « Tous en Salle ».

Sa diffusion encourage un maximum de salles et de médiateurs cinéma à se lancer dans la diffusion de la version audiodécrite et la proposition d’ateliers.

Il s’agit d’une vidéo documentaire, de la conception de l’œuvre audiodécrite allant jusqu’à l’accompagnement du film en salle de cinéma, avec des ateliers menés par Sandrine Dias, autrice de l’audiodescription du film Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites. La vidéo aborde le principe de l’audiodescription, le travail d’écriture et tout ce qu’il implique, la phase technique de l’enregistrement…

Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites est un film d’animation distribué par Cinema Public Films.

SYNOPSIS

Marcel, le maire, décide d’interdire les histoires d’amour : ça n’engendre que des problèmes et ça rend tout le monde malheureux ! Interdire les histoires d’amour ? Jean-Michel n’est pas trop pour et sa petite amie Gisèle encore moins… Hélas, la répression commence. Nos héros décident d’entrer en résistance pour que l’amour soit à nouveau autorisé dans le village.

D’après les albums de la collection Jean-Michel le Caribou, de Magali Le Huche, publiés par les éditions Actes Sud Junior.

Il y a mille façons de parler de l’audiodescription alors en voici une :

Un grand merci à Tintamarre, Jérémy de Cinéma public Films, Lucie du GRAC et tout ceux qui ont participé à ce projet.

Music & Cinema – Festival International à Marseille : accent sur l’accessibilité

Le festival MCM

Créé en 1999, le Festival International Music & Cinema à Marseille (MCM), nommé jusqu’en 2021 Festival International du Film d’Aubagne, est maintenant reconnu du milieu professionnel national et international comme un référent de la composition musicale pour l’image. Il présente 250 films, accueille 500 professionnels et touche plus de 25 000 spectateurs.

L’événement à Marseille souhaite s’adresser à un large public et prendre en compte le plus grand nombre de profils – ce qui veut dire prévoir une variété de dispositifs (audiodescription, langue des signes, traduction écrite, emploi  de langage simple…. etc) afin de partager tous les contenus de la séance de projection – y compris l’échange avec le public -, avec tou.te.s les personnes dans la salle. 

La culture pour tous.tes et avec tous.tes !

La programmation donne un exemple aussi cohérent que possible de ce que signifie une programmation inclusive.

En collaboration avec le Goethe-Institut, le MCM offre également une carte blanche au Festival Klappe Auf ! d’Hambourg dont l’ADN est l’inclusion. Klappe Auf ! présentera une sélection de courts métrages qui reflète les multiples facettes du cinéma allemand.

Accessibilité

La projection de carte blanche au Festival Klappe Auf ! proposée en « audiodescription et ST FM » (sous titrages sourds et malentendants) aura lieu vendredi 8 avril à 14h00 au cinéma Artplexe de Marseille. Les invité.e.s de Hambourg présenteront une sélection de courts métrages dans des conditions accessibles à tou.te.s ainsi que des défis et des changements dans le domaine du cinéma afin de le rendre encore plus inclusif et accessible à tou.te.s. La séance sera présentée en audiodescription avec un sous-titrage sourds.es et malentendants.es, avec le soutien de la ville de Marseille. L’échange avec le public aura lieu en français et sera traduit en anglais et en langue des signes.

La présentation des films sera suivi d’une discussion portant le titre « Un cinéma pour et avec tou.te.s? » qui réunira des expert.e.s du cinéma, du milieu associatif et des festivals de France et d’Allemagne. La discussion se déroulera également en français et sera traduite en anglais et langue des signes.

Cette proposition est établie en partenariat avec l’association La Luciole. 
Le projet est soutenu par la Behörde für Kultur und Medien Hamburg, la Fondation Alfred Toepfer et la Ville de Marseille.

La seconde projection disposant d’audiodescription sera celle consacrée à la série Vestiaires et sera également proposée vendredi 8 avril à 19h00 au cinéma Artplexe.

Retrouvez le programme complet :

Ainsi que la bande-annonce :

Marius de l’audiodescription 2022

Créé en 2018 à l’initiative d’un groupe de travail au sein de la CFPSAA (Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes), le Marius de l’audiodescription est remis quelques jours avant la Cérémonie des César, à un film nommé dans la catégorie « meilleur film ».

Le Marius de l’audiodescription est décerné par un jury composé d’individus aveugles et malvoyants et il est décerné au film dont l’écoute aura permis aux personnes mal-voyantes et non-voyantes de comprendre au mieux le scénario et d’en évaluer le contenu. Aucune compétence cinématographique en particulier n’est exigée pour participer. L’envie seule de contribuer à une cause en faveur de l’accessibilité pour les déficients visuels suffit.

Les critères pour cette évaluation sont multiples : la cohérence de la description, l’intonation de la voix, sa clarté, la rédaction du texte… Le jury est libre d’évaluer l’audiodescription selon son ressenti. Il peut également s’appuyer sur une grille d’évaluation élaborée par l’équipe du Marius qui s’appuie elle-même sur le guide de l’audiodescription.

Cette année, ce sont 160 jurés déficients visuels, sur toute la France, âgés de 18 à 83 ans, qui ont voté pour la meilleure audiodescription. Six films étaient en lice, sur les sept qui concourent pour le César du meilleur film : AlineBac NordL’événementLa FractureIllusions perduesOnoda – 10 000 nuits dans la jungle.

Annette n’est pas en compétition : « Il n’est pas audio décrit en français. La preuve que l’on n’a pas encore accès à tout, déplore Sylvie Ganche. C’est frustrant. » Malgré tout, le contexte évolue favorablement pour l’Audiodesciption, Sylvie Ganche toujours : « Depuis 2020, il y a une obligation de faire les films en audiodescription. On sent aussi que la qualité progresse. »  (Culture. Au cinéma, l’audiodescription gagne en qualité (ouest-france.fr))

Le 23 février, le Marius de l’audiodescription a été remis cette année au film « Aline », de Valérie Lemercier, qui s’inspire de la vie de Céline Dion. Raphaëlle Valenti, comédienne, animatrice et auteure française a décrit le film.

La comédienne Raphaëlle Valenti qui a audiodécrit le film, accompagnée de la relectrice déficiente visuelle Delphine Harmel, a raconté sur la scène lors de la remise du prix le challenge que ce film a représenté. Notamment pour décrire le visage de Valérie Lemercier, qui joue le personnage d’Aline Dieu de l’enfance à l’âge adulte et qui rend le film très particulier : « on s’est tordus le cerveau, et on a fini par choisir de parler des yeux rieurs de Valérie Lemercier, je ne sais pas si c’était la bonne solution ». Une question qui a visiblement animé les débats dans le jury parce qu’évidemment tout le monde n’a pas la même perception selon qu’il a déjà vu un jour le visage de Valérie Lemercier ou pas. 

Marius de l’audiodescription : « Aline » de Valérie Lemercier remporte le prix

Sources : Ouest France et sur le Site de la CFPSAA

La V.A.S.T

Un dispositif audio pour les malvoyants imaginé par l’association Tout en Parlant

L’association Tout en Parlant propose des activités, des services accessibles aux malvoyants à Paris et ouverts à tous : groupe de parole, cours de langue, discussion autour de lectures, sorties en commun…. Elle offre aux personnes qui perdent la vue un réseau chaleureux d’entraide et se donne aussi  comme objectif de sensibiliser le grand public aux problématiques spécifiques à la malvoyance. Depuis 2020, l’association s’est fixée en particulier comme objectif de rendre accessible aux spectateurs malvoyants les films étrangers sous-titrés, sous l’intitulé « Version originale Audio-Sous-Titrée ».

Tout en parlant définit la V.A.S.T : la Version originale Audio Sous-Titrée est un nouveau dispositif audio imaginé pour rendre accessibles les films étrangers en V.O.S.T aux personnes malvoyantes, dyslexiques, ou francophones mal assurés, en salle de cinéma, en VOD ou à la télévision.

Le système fonctionne grâce à une application : MovieReading qu’il suffit de télécharger avec le sous-titrage audio du film qui se synchronise automatiquement avec la bande-son originale du film.

En salle, ces personnes empêchées de lire accèdent de façon autonome aux sous-titres audio, simplement munis de leur smartphone et écouteurs. Lors d’une séance ouverte à tous avec tous les publics, ils entendent le son original du film issu de la salle auquel s’ajouter les sous-titres chuchotés à l’oreille, profitant pleinement de l’authenticité du film en VO.

Pour comprendre le fonctionnement de l’application via un tutoriel audio et écrit : La V.A.S.T au Fema | toutenparlant

La V.A.S.T permet d’appréhender une histoire, une culture, des personnages à travers l’authenticité de la voix des acteurs et actrices originales. L’association Tout en Parlant s’attaque à un problème d’accessibilité tout en mettant en avant des films étrangers, indépendants, aux économies parfois fragiles.

Le projet V.A.S.T de l’association Tout en Parlant est soutenu, entre autres, par le CNC, la journaliste Elisabeth Quin (ARTE) et le comédien Mathieu Amalric (qui a déjà enregistré une V.A.S.T du film Drunk).