Category: Initiatives

VIDÉO : Ateliers de découverte de l’audiodescription à partir du film « Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites »

Toujours avec la volonté de sensibiliser les publics à l’accessibilité des cinémas, Ciné Sens a réalisé en collaboration avec l’agence Tintamarre une vidéo retraçant le parcours de l’audiodescription du film Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites autour d’ateliers de médiation, lors du festival « Tous en Salle ».

Sa diffusion encourage un maximum de salles et de médiateurs cinéma à se lancer dans la diffusion de la version audiodécrite et la proposition d’ateliers.

Il s’agit d’une vidéo documentaire, de la conception de l’œuvre audiodécrite allant jusqu’à l’accompagnement du film en salle de cinéma, avec des ateliers menés par Sandrine Dias, autrice de l’audiodescription du film Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites. La vidéo aborde le principe de l’audiodescription, le travail d’écriture et tout ce qu’il implique, la phase technique de l’enregistrement…

Jean-Michel Le Caribou et les histoires d’amour interdites est un film d’animation distribué par Cinema Public Films.

SYNOPSIS

Marcel, le maire, décide d’interdire les histoires d’amour : ça n’engendre que des problèmes et ça rend tout le monde malheureux ! Interdire les histoires d’amour ? Jean-Michel n’est pas trop pour et sa petite amie Gisèle encore moins… Hélas, la répression commence. Nos héros décident d’entrer en résistance pour que l’amour soit à nouveau autorisé dans le village.

D’après les albums de la collection Jean-Michel le Caribou, de Magali Le Huche, publiés par les éditions Actes Sud Junior.

Il y a milles façons de parler de l’audiodescription alors en voici une :

Un grand merci à Tintamarre, Jérémy de Cinéma public Films, Lucie du GRAC et tout ceux qui ont participé à ce projet.

Music & Cinema – Festival International à Marseille : accent sur l’accessibilité

Le festival MCM

Créé en 1999, le Festival International Music & Cinema à Marseille (MCM), nommé jusqu’en 2021 Festival International du Film d’Aubagne, est maintenant reconnu du milieu professionnel national et international comme un référent de la composition musicale pour l’image. Il présente 250 films, accueille 500 professionnels et touche plus de 25 000 spectateurs.

L’événement à Marseille souhaite s’adresser à un large public et prendre en compte le plus grand nombre de profils – ce qui veut dire prévoir une variété de dispositifs (audiodescription, langue des signes, traduction écrite, emploi  de langage simple…. etc) afin de partager tous les contenus de la séance de projection – y compris l’échange avec le public -, avec tou.te.s les personnes dans la salle. 

La culture pour tous.tes et avec tous.tes !

La programmation donne un exemple aussi cohérent que possible de ce que signifie une programmation inclusive.

En collaboration avec le Goethe-Institut, le MCM offre également une carte blanche au Festival Klappe Auf ! d’Hambourg dont l’ADN est l’inclusion. Klappe Auf ! présentera une sélection de courts métrages qui reflète les multiples facettes du cinéma allemand.

Accessibilité

La projection de carte blanche au Festival Klappe Auf ! proposée en « audiodescription et ST FM » (sous titrages sourds et malentendants) aura lieu vendredi 8 avril à 14h00 au cinéma Artplexe de Marseille. Les invité.e.s de Hambourg présenteront une sélection de courts métrages dans des conditions accessibles à tou.te.s ainsi que des défis et des changements dans le domaine du cinéma afin de le rendre encore plus inclusif et accessible à tou.te.s. La séance sera présentée en audiodescription avec un sous-titrage sourds.es et malentendants.es, avec le soutien de la ville de Marseille. L’échange avec le public aura lieu en français et sera traduit en anglais et en langue des signes.

La présentation des films sera suivi d’une discussion portant le titre « Un cinéma pour et avec tou.te.s? » qui réunira des expert.e.s du cinéma, du milieu associatif et des festivals de France et d’Allemagne. La discussion se déroulera également en français et sera traduite en anglais et langue des signes.

Cette proposition est établie en partenariat avec l’association La Luciole. 
Le projet est soutenu par la Behörde für Kultur und Medien Hamburg, la Fondation Alfred Toepfer et la Ville de Marseille.

La seconde projection disposant d’audiodescription sera celle consacrée à la série Vestiaires et sera également proposée vendredi 8 avril à 19h00 au cinéma Artplexe.

Retrouvez le programme complet :

Ainsi que la bande-annonce :

Marius de l’audiodescription 2022

Créé en 2018 à l’initiative d’un groupe de travail au sein de la CFPSAA (Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes), le Marius de l’audiodescription est remis quelques jours avant la Cérémonie des César, à un film nommé dans la catégorie « meilleur film ».

Le Marius de l’audiodescription est décerné par un jury composé d’individus aveugles et malvoyants et il est décerné au film dont l’écoute aura permis aux personnes mal-voyantes et non-voyantes de comprendre au mieux le scénario et d’en évaluer le contenu. Aucune compétence cinématographique en particulier n’est exigée pour participer. L’envie seule de contribuer à une cause en faveur de l’accessibilité pour les déficients visuels suffit.

Les critères pour cette évaluation sont multiples : la cohérence de la description, l’intonation de la voix, sa clarté, la rédaction du texte… Le jury est libre d’évaluer l’audiodescription selon son ressenti. Il peut également s’appuyer sur une grille d’évaluation élaborée par l’équipe du Marius qui s’appuie elle-même sur le guide de l’audiodescription.

Cette année, ce sont 160 jurés déficients visuels, sur toute la France, âgés de 18 à 83 ans, qui ont voté pour la meilleure audiodescription. Six films étaient en lice, sur les sept qui concourent pour le César du meilleur film : AlineBac NordL’événementLa FractureIllusions perduesOnoda – 10 000 nuits dans la jungle.

Annette n’est pas en compétition : « Il n’est pas audio décrit en français. La preuve que l’on n’a pas encore accès à tout, déplore Sylvie Ganche. C’est frustrant. » Malgré tout, le contexte évolue favorablement pour l’Audiodesciption, Sylvie Ganche toujours : « Depuis 2020, il y a une obligation de faire les films en audiodescription. On sent aussi que la qualité progresse. »  (Culture. Au cinéma, l’audiodescription gagne en qualité (ouest-france.fr))

Le 23 février, le Marius de l’audiodescription a été remis cette année au film « Aline », de Valérie Lemercier, qui s’inspire de la vie de Céline Dion. Raphaëlle Valenti, comédienne, animatrice et auteure française a décrit le film.

La comédienne Raphaëlle Valenti qui a audiodécrit le film, accompagnée de la relectrice déficiente visuelle Delphine Harmel, a raconté sur la scène lors de la remise du prix le challenge que ce film a représenté. Notamment pour décrire le visage de Valérie Lemercier, qui joue le personnage d’Aline Dieu de l’enfance à l’âge adulte et qui rend le film très particulier : « on s’est tordus le cerveau, et on a fini par choisir de parler des yeux rieurs de Valérie Lemercier, je ne sais pas si c’était la bonne solution ». Une question qui a visiblement animé les débats dans le jury parce qu’évidemment tout le monde n’a pas la même perception selon qu’il a déjà vu un jour le visage de Valérie Lemercier ou pas. 

Marius de l’audiodescription : « Aline » de Valérie Lemercier remporte le prix

Sources : Ouest France et sur le Site de la CFPSAA

La V.A.S.T

Un dispositif audio pour les malvoyants imaginé par l’association Tout en Parlant

L’association Tout en Parlant propose des activités, des services accessibles aux malvoyants à Paris et ouverts à tous : groupe de parole, cours de langue, discussion autour de lectures, sorties en commun…. Elle offre aux personnes qui perdent la vue un réseau chaleureux d’entraide et se donne aussi  comme objectif de sensibiliser le grand public aux problématiques spécifiques à la malvoyance. Depuis 2020, l’association s’est fixée en particulier comme objectif de rendre accessible aux spectateurs malvoyants les films étrangers sous-titrés, sous l’intitulé « Version originale Audio-Sous-Titrée ».

Tout en parlant définit la V.A.S.T : la Version originale Audio Sous-Titrée est un nouveau dispositif audio imaginé pour rendre accessibles les films étrangers en V.O.S.T aux personnes malvoyantes, dyslexiques, ou francophones mal assurés, en salle de cinéma, en VOD ou à la télévision.

Le système fonctionne grâce à une application : MovieReading qu’il suffit de télécharger avec le sous-titrage audio du film qui se synchronise automatiquement avec la bande-son originale du film.

En salle, ces personnes empêchées de lire accèdent de façon autonome aux sous-titres audio, simplement munis de leur smartphone et écouteurs. Lors d’une séance ouverte à tous avec tous les publics, ils entendent le son original du film issu de la salle auquel s’ajouter les sous-titres chuchotés à l’oreille, profitant pleinement de l’authenticité du film en VO.

Pour comprendre le fonctionnement de l’application via un tutoriel audio et écrit : La V.A.S.T au Fema | toutenparlant

La V.A.S.T permet d’appréhender une histoire, une culture, des personnages à travers l’authenticité de la voix des acteurs et actrices originales. L’association Tout en Parlant s’attaque à un problème d’accessibilité tout en mettant en avant des films étrangers, indépendants, aux économies parfois fragiles.

Le projet V.A.S.T de l’association Tout en Parlant est soutenu, entre autres, par le CNC, la journaliste Elisabeth Quin (ARTE) et le comédien Mathieu Amalric (qui a déjà enregistré une V.A.S.T du film Drunk).

AFFICHE TOUS EN SALLE

Tous en salle : des ateliers autour de l’audiodescription

Festival Jeune public Tous en salle

Tous en Salle fait son grand retour pendant les vacances d’hiver, du 12 au 27 février, avec une 4e édition qui s’adresse bien sûr aux enfants, mais également aux adolescents avec des séances organisées en liaison avec le Réseau Médiation Cinéma et les salles participantes. 

Au programme : une sélection de 15 films Art et Essai, des rencontres, des ateliers, des débats, des expositions, des quiz, des séances déguisées, des goûters… Tous en Salle, plus que jamais !

Bande-annonce

Initiation à la technique de l’audiodescription

Avant la séance de Jean-Michel le Caribou et les histoires d’amour interdites, Sandrine Dias, autrice d’audiodescription, animera un atelier autour de la technique de l’audiodescription, qui permet aux personnes aveugles et malvoyantes d’entrer dans l’univers d’un film et de profiter de la magie du cinéma.

📅Mercredi 16 février
Vénissieux, Cinéma Gérard Philippe 
Atelier à 10h, suivi de la projection.

📅Jeudi 17 février
Villeurbanne, Le Zola 
Atelier à 14h, suivi de la projection.

📅Vendredi 18 février
Oyonnax, Centre Culturel Aragon 
Atelier à 15h, suivi de la projection.

📅Dimanche 20 février
Charbonnière-Les-Bains, Cinéma Alpha
Atelier à 11h, suivi de la projection.

📅Lundi 21 février
Tassin, Cinéma Le Lem 
Atelier à 16h30, suivi de la projection.

📅Mardi 22 février
Saint-Genis-Laval, Ciné La Mouche
Atelier à 15h30, suivi de la projection.

📅Mercredi 23 février
Montbrison, Cinéma Rex
Atelier à 16h, suivi de la projection.

À partir de 6 ans  

Durée : Atelier/échanges 50 min + Film

Tarif : voir salle 

➡️Sur réservation auprès des salles

Séances en partenariat avec le GRAC.

Jean-Michel le caribou et les histoires d’amour interdites

Photo issue du film

Synopsis de Jean-Michel le caribou et les histoires d’amour interdites réalisé par Matthieu Auvray : Marcel, le maire, décide d’interdire les histoires d’amour : ça n’engendre que des problèmes et ça rend tout le monde malheureux ! Interdire les histoires d’amour ? Jean-Michel n’est pas trop pour et sa petite amie Gisèle encore moins… Hélas, la répression commence. Nos héros décident d’entrer en résistance pour que l’amour soit à nouveau autorisé dans le village.

Film audiodécrit par Sandrine Dias.

INTERVENTION LYON 3

Nos interventions dans les formations et écoles de cinéma

Ciné Sens mène depuis quelques années un programme d’interventions auprès des futurs et jeunes professionnels de la filière cinéma. Ciné Sens a eu l’occasion d’intervenir dans de plusieurs universités ou écoles ayant des formations autour du cinéma en 2021 et espère réitérer ces instants d’échange et de partage pour 2022.

✅2021

2021 a été synonyme de télétravail et restrictions sanitaires pendant une certaine période mais malgré tout, de nombreuses écoles ont ouvert leurs portes pour que Ciné Sens puisse participer à la sensibilisation des élèves sur l’accessibilité au cinéma, et ce dans toute la France.

Initiée avec la Femis et certaines écoles de la région ARA, la sensibilisation des futurs
professionnels aux questions d’accessibilité sensorielle est un travail de fond mené pour intégrer
ces questions, à long terme, dans le quotidien des pratiques.

Interventions réalisées : Université Lyon 3 Master Droit du cinéma (Mars et Décembre), Université Aix Marseille – Master Cinéma et Audiovisuel, Université Montpellier – Master production (Mars et Novembre), Université Paris Sorbonne – Master D2A (Mars et Décembre), Femis – Exploitation / Distribution, Université Sorbonne Nouvelle – Master Didactique de l’image, Université de Grenoble – Master audiovisuel.

Dernièrement, par ex., les élèves du parcours Master Droit des Affaires – Droit du Cinéma et de l’Audiovisuel de l’Université Lyon 3 ont pu participer à une intervention de ce type, mêlant droit, cinéma et accessibilité. Il est important de s’adapter aux personnes auxquelles on s’adresse afin que le discours soit centré sur leurs préoccupations. A chaque intervention, nous constatons que ces futurs professionnels du monde de l’audiovisuel sont vraiment sensibles à ces sujets d’inclusivité.

Les interventions menées leur fournissent un certain nombre d’informations que ce soit à propos de l’audiodescription ou du sous-titrage SME, des équipements des cinémas ou encore du cadre légal. Ces quelques heures s’appuient sur des exemples et des témoignages vidéo et essayent d’ouvrir sur des interrogations et un état des lieux général de la filière pour viser à fluidifier la mise en accessibilité des films au cinéma.

⌛2022

En 2022, Ciné Sens poursuit ces interventions et cherche à créer des partenariats avec de nouvelles écoles et formations. Sont dores et déjà programmées des sessions à l’Université de Montpellier, Master Métiers de la diffusion, à l’Université Lyon 2 pour tous les étudiants du département arts de la scène de l’image et de l’écran, à l’école ARFIS à Villeurbanne… Nous proposons aussi une rencontre ouverte aux futurs et jeunes professionnels en collaboration avec le pôle Pixel, dans le cadre de leur politique d’ouverture vers la communauté de professionnels locaux.

Nous restons disponible pour tout contact ou demande à contact@cine-sens.fr.

ILLUSTRATION

Des ateliers autour de l’accessibilité

En janvier, Ciné Sens prend part à deux ateliers afin de sensibiliser des professionnels du cinéma aux questions de l’accessibilité sensorielle de leur établissement et des films.

Petit dej’ Projectionnistes avec le GRAC

La loi l’exige, des aides financières existent. Et pourtant toutes les salles de cinéma ne sont pas encore équipées pour recevoir les publics porteurs de handicap sensoriel.

Lors du visionnement GRAC du 25 novembre, Ciné Sens était venu rappeler la démarche de l’accessibilité du cinéma à tous.
Le Grac avait annoncé le prolongement de ce temps d’échange par l’organisation d’un « Petit Déj Projectionnistes » sur le sujet.

Vendredi 07 janvier 2022
Ciné Mourguet à Ste-Foy Lès Lyon
Nous serions ravis de vous retrouver pour échanger de manière plus approfondie sur ce sujet. Ce temps sera l’occasion de vos retours d’expériences, celui de vos spectateurs, de précisions techniques sur les systèmes existants et sur les modes de financement. L’accueil se fera à partir de 9h30 pour des échanges de 10h à 12h. 

Atelier découverte : l’accessibilité sensorielle au cinéma au pôle PIXEL

  • Date 20.01.2022 
  • Horaires 09h00 > 12h00 
  • Lieu Pôle PIXEL, bâtiment Cube — 24 rue Émile Decorps
  • Ouvert aux adhérents

Comment rendre les films et les salles de cinéma accessibles aux personnes déficientes visuelles et auditives ?

Cet atelier animé par Ciné Sens, à destination des professionnels installés au pôle Pixel ou adhérents de l’association, se déroulera en deux temps :

  1. Principes et enjeux de l’accessibilité sensorielle pour la filière cinéma
  2. Atelier pratique autour de la version audiodécrite d’un film

Lien pour s’inscrire à cet atelier.

Plus d’informations ici.

logo INCLUSIVe

Projet : INCLUSIVe, un site et une application collaboratifs

Dans le cadre CHALLENGE Futur@Cinéma et du Sommet des Arcs 2021, des équipes présentent divers projets innovants avec un objectif commun :  la reconquête des publics dans les salles de cinéma et notamment des jeunes.

Parmi eux se trouve INCLUSIVe, dont Ciné Sens est partenaire !

INCLUSIVe est un site et une application collaboratifs, nourris par une communauté engagée de personnes, en situation de handicap ou non, qui centralisent et enrichissent les informations d’accessibilité des salles de cinéma, des films, des séances, et favorisent l’échange entre les publics. 

LE CHALLENGE FUTUR@CINEMA

L’application serait compatible IOS et Android et développée par des spécialistes de l’accessibilité numérique. L’objectif est d’accompagner tout spectateur avant, pendant et après la séance en suivant son parcours et en répondant à ses besoins.

INCLUSIVe accompagne le spectateur mais il crée également avec lui et autour de lui une communauté bienveillante basée sur l’entraide et l’échange. 

INCLUSIVe vise ainsi à favoriser et créer du lien entre tous les publics mais également entre les professionnels du cinéma et leurs spectateurs.

C’est actuellement la dernière étape du Challenge Futur@Cinema au Festival des Arcs. INCLUSIVe est l’un des sept projets en lice. Le Challenge Futur@Cinema est un cursus d’accompagnement et d’accélération de projets innovants, à destination du secteur du cinéma, du concept au prototype, de l’idée à l’expérimentation. L’objectif est de faire émerger des projets solides, innovants et structurants, auquel l’équipe de Futur@Cinema apporte conseils, expertise et mise en réseau.

Lors de cette dernière étape aux Arcs, les équipe du Challenge auront l’occasion de peaufiner leurs projets, de les présenter aux professionnels participants au Sommet des Arcs puis de les défendre devant le jury.


Le projet INCLUSIVe est porté par l’association En Pente Douce constituée de Mélissa Charles, Manon Kerjean, Lena Nilly et Victor Courgeon en partenariat et avec le soutien des associations Ciné Sens, Retour d’Image et Le Cinéma Parle. 

New Button on JoyPixels 6.6

UNE BONNE NOUVELLE ! Suite à la présentation du projet qui est désormais bien engagé, INCLUSIVe remporte le deuxième prix du Challenge Futur@Cinéma au Sommet des Arcs. Pour les suivre, rendez-vous sur : Facebook et Twitter.

Affiche du festival Les Toiles de mômes

Les Toiles de Mômes : des ateliers autour de l’audiodescription

Du 23 octobre au 7 novembre, le festival Les Toiles de Mômes dédié au jeune public (dès 3 ans) propose une sélection de 15 films Art et Essai accompagnés de nombreux ateliers et rencontres, dans les salles du réseau GRAC, autour de Lyon.

Le GRAC et Les Toiles des Mômes allient, grâce à 15 films, la découverte du cinéma art et essai jeune public dans sa diversité et l’expérience cinématographique en salle pour des moments de partage unique.

Des ateliers autour de l’audiodescription

Cette année, parmi les nombreuses animations proposées par le festival, on distingue FERMEZ LES YEUX, ON VA AU CINEMA ! Cette série d’ateliers, animés par Sandrine Dias, autrice d’audiodescription et collaboratrice de Ciné Sens. s’appuie sur la version audiodécrite d’un film pour découvrir une nouvelle manière de vivre et partager le cinéma :

« Et si on regardait un film les yeux fermés ? Oui, mais comment le comprendre si on ne le voit pas ?!
Venez faire l’expérience et découvrez de nouvelles sensations au cinéma. Cet atelier va vous initier à la technique de l’audiodescription, qui permet aux personnes aveugles ou malvoyantes d’entrer dans l’univers d’un film et de profiter de la magie du cinéma. En compensant le sens manquant – la vue – par un autre sens – l’ouïe – le spectateur aveugle ou malvoyant peut ressentir les émotions du film.
Même pas besoin d’effets spéciaux, ouvrez vos oreilles et regardez le court métrage Chemin d’eau pour un poisson de Mercedes Marro ! »

Extrait du court métrage Chemin d’eau pour un poisson

Ces ateliers sont organisés avec la complicité du programme Mèche Courte qui soutient la production de courts métrages, réalisés ou produits au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
A partir de 6 ans, 1h. Sur réservation auprès des salles.

Samedi 23 octobre
14h – Alpha ciné, Charbonnières-les-Bains
Atelier après la projection de Laurel et Hardy : premiers coups de génie

Lundi 25 octobre
15h30 – Tassin-la-Demi-Lune, Cinéma Le Lem
Atelier à 15h30, suivi de la projection Maman pleut des Cordes 

Mercredi 27 octobre
10h – St-Bonnet-le-Château, Cin’étoile
Atelier à 10h, suivi de la projection de La Vie de château

Jeudi 28 octobre
9h30 – Nantua, Le Club
14h – Saint-Claude, Maison du Peuple.                                                                                                                           Projection Atelier suivi de la projection de Ma mère est un gorille.

Mardi 2 novembre
14h – Décines, Ciné Toboggan
Atelier après la projection de La Vie de château

Pour en savoir plus sur ce festival, la programmation et les divers événements, rendez-vous sur le site du festival Toiles de Mômes.

THERESE, d’Alain Cavalier : projection en audiodescription

Dimanche 17 octobre 2021 à 15h30, cinéma Reflet Médicis

Le FEMA : Festival La Rochelle Cinéma, engagé pour l’accessibilité des films !

Depuis 2018, le Fema propose des projections à destination de personnes malvoyantes et non-voyantes.

Chaque année, le Festival commande l’audiodescription de plusieurs films. Un atelier est ensuite organisé avec un groupe de personnes malvoyantes et non-voyantes afin de les sensibiliser à ce travail d’écriture. Enfin, des séances des films audiodécrits sont organisées pendant le Festival, avec un accueil adapté, et en présence des cinéastes.

Dans la continuité de cette démarche, le Festival La Rochelle Cinéma vous propose une séance exceptionnelle hors les murs de Thérèse d’Alain Cavalier, en version restaurée et en présence du réalisateur, le dimanche 17 octobre 2021 à 15h30 au cinéma Reflet Médicis, à Paris.

Cette projection sera accessible à toutes les personnes malvoyantes ou non-voyantes, elle sera présentée par Marie Diagne de l’association Le Cinéma parle, auteure de cette version audiodécrite.

Pour en savoir plus sur l’audiodescription et les actions du Fema en faveur de l’accessibilité, rendez-vous sur le site du festival.